La Revue de presse du Comité Forêt_ décembre 2022

Les dernières actualités des forêts dans la presse

« Planter un milliard d’arbres, un objectif “possible” effectivement, mais est-ce souhaitable et réalisable concrètement ? »

Bruno Fady. Directeur de recherche Inrae, spécialiste d’écologie et génétique forestières

Le Monde. TRIBUNE. 24/12/2022. L’ambition du président de la République est certes possible mais semble omettre certaines réalités biologiques et écologiques, estime, dans une tribune au « Monde », Bruno Fady, qui plaide pour d’autres options, telles que la régénération naturelle.

De nombreux chefs d’Etat ont promis de planter des millions d’arbres pendant la COP27 qui s’est tenue en Egypte en novembre 2022. L’annonce du président de la République française, en amont de cet événement mondial, est de loin une des plus ambitieuses : planter un milliard d’arbres d’ici à 2032. L’arbre et les forêts sont régulièrement présentés comme la solution fondée sur la nature, qui tombe sous le sens, pour compenser et réduire les émissions de gaz à effet de serre et autres maux produits par nos économies.

Feux de forêt : Record de surfaces brûlées en Europe en 2022

ÇA BRÛLE ! Ces records sont notamment dus aux importants incendies qui ont touché le sud-ouest de la France et l’Espagne

20 Minutes avec AFP. 13/12/2022. Un triste record. Cette année, l’Union européenne a vécu sa pire année en matière de surfaces brûlées par les feux de forêt. Selon un bilan actualisé mardi par le système européen d’information sur les feux de forêt (Effis) et le programme européen sur le changement climatique Copernicus, plus de 785.000 hectares sont partis en fumée du 1er janvier au 19 novembre.

C’est « plus du double de la moyenne d’un peu plus de 317.000 hectares entre 2006 et 2021 », est-il indiqué. Ces incendies ont entraîné « des émissions totales de carbone pour 2022 estimées à 9 mégatonnes, comparativement à une moyenne de 6,75 mégatonnes en 2003-2021 », est-il ajouté.

Renforcer les Autochtones au lieu de sanctuariser la nature

09/12/2022. Sauvons la forêt.org. Le message est clair et il a été reçu par les Nations unies : transformer 30 % de la planète en aires protégées d’ici 2030 pour protéger la biodiversité est risqué et n’est pas la bonne solution. Notre pétition de 65 014 signatures contre le plan « 30 en 30 » a été remise jeudi 8 décembre lors de la Conférence mondiale sur la nature à Montréal.

« Protéger 30 % de la planète semble simple, mais c’est en fait très dangereux. Derrière cette idée se cache la théorie selon laquelle la nature ne peut être protégée qu’en tenant les humains à l’écart. Dans la pratique : si l’on expulse la population locale », explique Marianne Klute, présidente de Sauvons la forêt.

COP sur la protection de la biodiversité : le combat des peuples indigènes contre la déforestation

Par Euronews  avec AFP  • 08/12/2022. A la COP15 de Montréal, les débats sur la protection de la biodiversité se poursuivent. Des leaders de communautés indigènes d’Amérique latine ont réagi à la récente loi européenne visant à garantir aux consommateurs que les produits qu’ils achètent ne contribuent pas à la déforestation.

S’ils se félicitent de cette loi, les représentant des peuples autochtones estiment qu’elle reste insuffisante pour protéger les espèces :

« Au moins trois quarts des biomes (les communautés animales et végétales) de la région du Cerrado ont été exclus de l’obligation de garantir la traçabilité des produits, ce qui aura un impact sur au moins 110 communautés et peuples traditionnels », souligne Dinamam Tuxam, coordinateur des peuples autochtones du Brésil.

Vous devez vous connecter pour commenter cet article - réservé aux membres du CSTF