D'après le rapport du WWF intitulé « Quand les Européens consomment, les forêts se consument », l’Union européenne est le deuxième importateur mondial de déforestation tropicale derrière la Chine et devant les Etats-Unis. La France est l’un des principaux pays européens responsables de l’importation de matières premières associées à la déforestation, en particulier par ses importations de soja pour l’alimentation animale.

Alors que la Commission européenne s’apprête à présenter une proposition de législation pour lutter contre la déforestation, la publication le 14 avril 2021 par le WWF du rapport “Quand les Européens consomment, les forêts se consument” montre que l’Union européenne est le deuxième importateur mondial de déforestation tropicale derrière la Chine et devant les Etats-Unis.

Les importations de l’Union européenne représentaient en 2017  16 % de la déforestation liée au commerce mondial. L’UE se place ainsi après la Chine (24 %), mais devant l’Inde (9 %), les États-Unis (7 %) et le Japon (5 %).

Ce constat justifie le besoin que les réglementations ne se concentrent pas uniquement sur la protection des forêts mais prennent en compte l’ensemble des écosystèmes naturels présentant le risque d’être convertis pour produire des matières premières. La France est l’un des principaux pays européens responsables de l’importation de matières premières associées à la déforestation, en particulier par ses importations de soja pour l’alimentation animale (plus de 3 millions de tonnes par an) et d’huile de palme pour le diesel.

Les engagements des Etats européens à mettre un terme à la déforestation d’ici 2020 comme les nombreuses initiatives du secteur privé se fixant un objectif “zéro déforestation” se sont montrées insuffisantes. Il faut aller au-delà des engagements volontaires avec une législation ambitieuse et contraignante. Le WWF France, engagé dans la campagne #Together4Forests aux côtés de plus de 160 autres organisations, a identifié huit priorités pour garantir que la législation soit efficace.

Lire le communiqué de presse

Vous devez vous connecter pour commenter cet article - réservé aux membres du CSTF